lecornetabouquins

Sous le soleil de litanies

Sous le soleil de litanies : Les deux Nicolas (Hulot et Vanier) font école. Tout le monde, à la suite de ces figures emblématico-médiatiques de l’écolo business, y va désormais de ses conseils en faveur de la bonne gestion des ressources naturelles et de la préservation de la planète. Même le PNR PL s’est cru obligé d’abonder dans cette démarche qui est à la résolution des problèmes environnementaux ce que la candidature de Ségolène Royal est à l’avènement de la justice sociale.

                     Dernière, en date, à se coller à l’exercice : une certaine Sabine de Lisle, qui, en dépit de son patronyme (ou de son pseudo) réside à Plazac et non pas sur les bords de la Dronne. Cette traductrice, et ex-journaliste, vient de publier aux éditions Sud-Ouest, qui décidément ratissent large,  « La journée de l’écocitoyen » une sorte de bréviaire des comportements domestiques écologiquement corrects, ou, à tout le moins, non répréhensibles, comme d’aller, à l’imitation de l’auteur(e) se balader, ni à pied ou à cheval mais en voiture ou en avion, à l’autre bout de la terre.

                     Le livre est un catalogue terriblement convenu de recettes supposées répondre aux périls attentant à la qualité de notre biotope. Depuis le temps qu’on nous prie d’éteindre la lumière en quittant la pièce, de ne pas laisser le robinet couler quand on se brosse les dents, de préférer la douche au bain, d’enfiler un pull supplémentaire lorsque la température de nos appartements glisse de 20 à 19 degrés-centigrades, et, bien entendu, de trier scrupuleusement nos déchets … on a fini par se culpabiliser pour mieux renoncer à condamner les déplorables pratiques de l’industrie et du monde agricole et les compromissions des politiques.  N’arrosez pas vos tomates cet été… réservez l’eau aux producteurs de maïs !

                     Imprimé, ma chère, sur papier recyclé « La journée d’un écocitoyen » ne coûte que 8€50 : pas la ruine de se payer une bonne conscience écologique !

                     Soucieuse de s’assurer le soutien et les commandes de l’hôtel du département Sabine n’hésite pas à saluer « la récente opposition du Conseil général aux OGM (qui) est un pas important pour l’humanité (sic) » Notre jeune consœur a sans doute la mémoire sélective car du financement de La Grappe de Cyrano, à la faiblesse des attributions du PNR PL en passant par toutes les mauvaises actions environnementales commises en faveur d’un supposé développement touristique et économique du territoire, le pouvoir régional socialiste périgourdin milite plutôt pour les lendemains écologiques qui déchantent !   



16/12/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres