lecornetabouquins

Self service

Self service :  On n’est jamais si bien servi que par soi-même ; c’est en tout cas ce qu’ont du penser Gilles Delluc et Paul Placet en se livrant, dans les pages du N° d’octobre de notre confrère Le journal du Périgord à deux habiles exercices d’auto- promotion. Pour le premier il s’agissait de faire connaître, à la faveur d’une chronique synthétique sur les mœurs intimes des magdaléniens les grandes lignes de son dernier livre  Le sexe au temps des Cro-magnons (le pluriel en S en a froissé certains). Au second il revenait de célébrer le souvenir et l’œuvre de son défunt ami, l’écrivain d’un génie discutable, auquel il a consacré un ouvrage qualifié de référence François Augiéras un barbare en occident et dont, peut-être, il lui reste quelques exemplaires à vendre.

                        Pascal Serre, le rédacteur en chef, de ce magazine qui est un « très beau mensuel » selon le journaliste de Sud-Ouest Hervé Chassain, peinerait-il tant que ça à recruter des pigistes qu’il soit, maintenant, contraint de demander aux auteurs locaux d’assurer leur propre publicité ? Ce faisant, pourtant, s’il altère la crédibilité du titre, il réalise de bien médiocres économies car, de notoriété publique,    le montant des piges qu’il octroie n’est pas de nature à mettre en péril Médiapress sa société de communication. 

 



16/12/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour