lecornetabouquins

Le PNR PL gambade sur la toile

Si le Pays Périgord Vert (PPV) s'est doté, sans regarder à la dépense, d'un site internet, bien superflu tant les informations qu'il contient traînent depuis des lustres sur la toile, le PNR PL, quant à lui, a offert, au sien, un relookage  homéopathique. Une mise à jour qui ne bouleverse pas fondamentalement la communication de cette institution inter-régionale. Comme dans la précédente version il y a, au sens propre comme au sens figuré, à boire et à manger, mais également à coucher et à se divertir… les multiples pages de présentation du territoire concerné, des ressources dont il dispose et des activités pouvant s'y pratiquer sont certainement fort utile au visiteur local et surtout étranger aux départements de la Dordogne et de la Haute-Vienne.

Conçue trop hâtivement peut-être, cette nouvelle version, globalement satisfaisante, péche malgré tout par quelques insuffisances flagrantes. Il suffit de consulter dans le détail les différentes rubriques de sa carte dite interactive pour s'en rendre compte. C'est ainsi que les pictogrammes désignant les éléments du patrimoine ne revoient trop souvent qu'à des pages dépourvues de documentation. Il en va ainsi, la liste est loin d'être exhaustive, pour les églises de Vieux-mareuil, de La Rochebeaucourt, de Monsec, de Saint-Front-sur-Nizonne, d'Abjat-sur-Bandiat, de Hautefaye, de Saint-Martin-Le-Pin et de bien d'autres sites. Parfois, comme c'est le cas pour  le « patrimoine lié au quotidien des habitants », ou pour le Bois de Beaussac  l'internaute ayant cliqué sur le lien est avisé que celui-ci n'a pas été créé !

On regrettera davantage le manque de volontarisme en matière de gestion et de protection de l'environnement qui transparaît dans les professions de foi affichées. Le discours ressemble à celui  des politiciens. L'usage de la langue de bois sied à une région forestière ! Pas un mot sur les menaces qui pèsent sur Saint Crépin de Richemont où des milliardaires britanniques envisagent d'ouvrir un extravagant circuit automobile. Rien, non plus, sur les pollutions que le bourg de Saint Paul la Roche sera amené à supporter si un gazéificateur, clone redoutable de l'incinérateur, y est implanté comme le souhaite l'entreprise AES spécialisée dans le traitement de boues toxiques et contaminées.

L'action du PNR PL en faveur de la résorption des dépôts sauvages est plus largement commentée sur une grande page d'écran … pourtant, en la matière, le Parc n'a pas à se glorifier tant ils se multiplient souillant la campagne comme jamais. Mieux inspiré il affiche  profil bas en ce qui concerne l'application de la circulaire Olin, resucée d'un antique texte de Brice Lalonde, ministre de l'écologie que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Les quads, 4x4 et autres motos-vertes ont investi durablement, sans rencontrer la moindre résistance, jusqu'au plus secret des chemins creux !

Ch.C le 4 juillet 2007

Bonne lecture tout de même : http://www.parc-naturel-perigord-limousin.fr 

 



28/07/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour