lecornetabouquins

Le Périgord des peintres 2

 Le Périgord des Peintres 

Avec  Le Périgord des Peintres Bernard et Marie-Françoise Tardien, qui ont repris les rênes  des éditions Fanlac, proposent un de ces ouvrages magistraux que l’on dit de référence. Pourrait-il d’ailleurs en être autrement en l’occurrence  puisque, si étonnant que cela soit,  le livre que Jean-Michel Linfort dédie aux artistes ayant consacré tout ou partie de leur œuvre à la Dordogne est le premier du genre même si Jean Secret, Marcel Fournier et Pierre Fanlac en avaient rêvé, dès 1983  . Cet avantage ne minore en rien l’exceptionnel travail de l’auteur et des éditeurs : l’ouvrage, un superbe in quarto carré de prés de 300 pages a tout pour séduire le bibliophile exigeant avec son iconographie éblouissante épaulant un texte érudit nourri de connaissances quasi encyclopédiques qui déroge parfois au conformisme ambiant !

Il sera difficile à tout autre prétendant de marcher sur les brisées de Linfort car, avec ce coup d'essai, celui-ci réalise véritablement un coup de maître!

Le Périgord des peintres inaugure une savante exposition virtuelle où s'affichent les "images sublimées" de l'âme d'un terroir occitan, âpre presque toujours, les sombres, vigoureuses et tourmentées xylographies de Louis-Joseph Soulas en témoignent,  mais quelquefois chaleureux comme l'attestent les toiles lumineuses de Jean-Georges Pasquet.

La plupart des 180 peintres, dessinateurs, illustrateurs...figurant à l'index du catalogue (1) a subi l'envoûtement  géomacien de cette province sans savoir que les galeries profondes d'une de ses cavernes secrètes, celle de la colline de Lascaux, abritaient le plus éblouissant legs artistique de l'humanité !

Le seul bémol à apporter à ce concert de louanges concerne le style de l'auteur qui verse souvent dans l'emphase alors que le traitement du sujet aurait certainement gagné à une moindre grandiloquence.

Beaucoup, peu habitués au procédé, en auront été troublés... Que ceux-là lui pardonnent ses flamboyantes et lyriques envolées culturelles poétiques... Il fallait sûrement une bonne dose de passion pour venir à bout d'un tel projet éditorial marqué, cela va de soi, au fer rouge d'une "flamme" métaphorique !

On peut regretter également l'absence étonnante, mais sans doute délibérée, d'une bibliographie étoffée que, pourtant, l'ouvrage exigeait !

 

Ch.C le 2/3/2011

 

(1) Les meilleurs (Soulas, Albe, Merlaud, Lunaud, Dessales-Quentin...) y côtoient les pires comme ce Vincent Corpet dont les indigents bovidés "picassoniens" peuvent traumatiser les êtres sensibles  

Jean-Michel Linfort : Le Périgord des peintres Fanlac 2010 39€ 

Voilà 100 ans disparaissait le poète Gaston Couté : écoutez Couté !

http://www.youtube.com/watch?v=8jTk6ESlrhs

En cette fin d'hiver 2011 notre confrère Frédéric Inizan rend son tablier : le  médiatique conseiller municipal « Vert » de Sarlat cède en effet son pas de porte à un bistroquet entreprenant qui y installera une officine publicitaire. 10 ans après son ouverture la librairie l’Orange bleue, le meilleur  de son fonds vendu à l’encan, disparaît définitivement ! On comprend le choix du commerçant : le Périgord, peuplé d’incultes (des amateurs de truffes, de mauvais pinards de Bergerac et de foies gras lire Sarlat / Un jeu concours en marge d’une grande bouffe  mais aussi Politique/ Les occitans périgourdins dans l'arène et encore Les bouchers au collège) et de pingres patentés  qui confondent librairies et vide-greniers est certainement le plus détestable endroit du pays pour embrasser un métier exigeant de celui qui l’exerce une abnégation sans bornes comme une absence totale d’esprit mercantile  !

Quel sera l’avenir du libraire  désormais défroqué ? Celui-ci se montre réservé, évoquant simplement un emploi à Périgueux «  toujours dans le domaine du livre »  sans vouloir pour autant déflorer l’identité de son futur employeur « Euh… Je préfère ne rien dire, j'attends que les gens m'annoncent. » Frédéric usant de ses accointances avec Cazeau, le gérontocrate régional-socialiste « potentat du Périgord » comme le qualifie son ami Germinal Peiro, le député du sarladais, se serait-il trouvé un « plaçou » clientéliste dans le staff des histrions cultureux et des ludions parasitaires qui grenouillent au sein du CG24 ?

Réponse d’ici peu, au plus tard fin août. Les paris sont ouverts !

Lire  

Inizan referme le livre

Ch.C le 17/01/2011

 

 Céline, le plus grand écrivain français du XXème siècle  vient d'être exclu des célébrations nationales 2011 par F. Mitterrand  qui, le petit doigt sur la couture de la pantalonnade, a accordé satisfaction à  "L'Agité du bocal" Serge Klarsfeld voir

Ah , le fameux devoir de mémoire ! consulté 739 fois


 

Lire : Le conte est bon !

Parmi tous nos articles mis en ligne c'est l'Auvézère et la Loue : simple balade en lieux communs consulté 46435 fois  qui recueille la faveur des internautes. Suit Duralexiquesedlexique(3) qui a intéressé 30865 lecteurs. Avec 6128 consultations Tourtoirac arrive en 5ème position derrière Orchidées sauvages du Périgord & Jovelle : un sanctuaire miraculeusement conservé


 


08/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour