lecornetabouquins

« Le Bugue, trente ans d'histoire, 1977-2007 »,

Même après une longue carrière de cumulards, les élus, comme tant de vieux crooners ou rockers décatis, ont bien du mal à quitter la scène !

Si d'aventure ils ne sont pas reconduits dans leurs mandats il leur reste le monde associatif avec ses théories de postes Présidentiels et les emplois ou activités de prestige…

Gérard Fayolle, Maire du Bugue depuis 1983, qui aura tout connu (ou presque) de la vie politique locale, départementale, régionale et nationale (conseiller général, régional, sénateur, a sû se préparer une retraite active. Comme par le passé il vibrionne là où de nouvelles fonctions lui assurent de rester sous les feux des médias, fussent-ils ruraux et complaisants !

C'est ainsi qu'il a sauté à pieds joints sur la présidence de la SHAP, la dinosaurienne Société historique et archéologique du Périgord qui plus de 130 ans après sa fondation perpétue les valeurs de la république maçonnique et ensoutanée de sa naissance ! Il s 'agite aussi dans d'autres cénacles administatifs (secrétaire général de l'union des maires de la Dordogne), culturels : l'Institut Eugène-Le-Roy, le comité 2008 de la félibrée sont du nombre.

Directeur de collections aux Éditions « Sud Ouest », il conserve les médias dans sa poche ce qui ne constitue pas un mince avantage dans un terroir peuplé de lecteurs dont l'illettrisme patent les conduit à croire que l'auteur de « Jacquou le croquant » est un grand écrivain.

Pour preuve ce long papier que consacre, dans son édition du 4 /1/2007, notre confrère Sud-Ouest, à son dernier bouquin titré « Le Bugue, trente ans d'histoire,  1977-2007 », tout juste paru chez l'éditeur local Pierre-Lucien Bertrand. Ce livre, dont la présentation n'est toujours pas en ligne sur le site de l'ARPEL (Agence régionale pour l'Ecrit et le Livre en Aquitaine  http://arpel.aquitaine.fr/ ) s'apparente à un best of des journaux municipaux de la cité Vézèrienne. Pas moins de 200 photos légendées qui retracent l'action de l'édile tout au long d'un interminable règne !

Selon l'auteur cet épais supplément au canard municipal ne participerait pas d'un quelconque culte de personnalité mais constituerait « un album souvenir à valeur d'archives sur l'histoire récente de la cité »

On espère, pour les finances de PLB, que la maison d'édition Buguoise s'est trouvée des partenaires pour produire cette œuvre auto-hagiographique car il ne fait aucun doute que sa diffusion sera plus que restreinte et ne dépassera guère les abords de l'hôtel de ville. 

Le prix du bouquin demeure inconnu… peut-être est-il gracieusement offert par la mairie à tous ceux qui se risquent à en faire la demande !

Fanlac, en janvier 2004, s'était aventuré à sortir Miss Sud-Ouest
 Journal d'une députée européenne d'Aquitaine autobiographie accommodante de la très décorative Béatrice Patrie  députée socialiste européenne. 4 ans plus tard cet étonnant travail promotionnel n'a pas disparu du catalogue de l'éditeur et, pire, encombre toujours ses réserves.

Les électeurs ont beau être, au choix, des veaux ou des moutons, ce genre de littérature, de toute évidence, ne les passionne

guère… Sans doute ne sont-ils pas suffisamment bêtes pour manger du foin !

 



06/03/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres