lecornetabouquins

La ligne de Charge

La ligne de Charge

 

     Sous le titre sibyllin de « La ligne de charge » Michelle Bloch publie cet été 2003 aux éditions Ecritures un texte de 172 pages que le lecteur hésite à classer dans la catégorie des témoignages auto-biographiques. La ligne de charge,  précise une note au bas de la page de titre, est le « tracé sur la coque d'un navire qui indique le point jusqu'ou le navire s'enfonce dans l'eau quand il est chargé au maximum » Lorsque le repère est submergé, indice d'un cargaison trop importante, trop pondéreuse,  le bateau risque fort de couler ; c'est ce qui menace sans cesse, pour enflures syntaxiques et sémantiques le livre de Michelle Bloch !

      «Quand tu est venu, autrement nu, sans licou, sans gadget accroché au revers du veston ou collé au pare-brise, sans mécanique à rouler faisant un bruit d'enfer, sans ce contentement quoi qu'il arrive, quand même au fond pas tout à fait satisfait, défoulant de grands coups de pieds sur l'accélérateur pour faire vrombir le moteur de l'auto ; sans papier dans la poche dégainé, déroulé lentement pour prononcer, solennel, un discours soufflé de mots valant un pesant d'or ; sans homme à abattre, guettant  son retour tapi sur le paillasson de l'étage au dessus, un colt 35 à portée de main dans la poche revolver, sorti presto pour le braquer dans son dos… bouge pas que j'y file une décharge, ça ira mieux après… le faisant tout petit, le mettant dans ta poche, prenant sa place en redressant ta hauteur ; sans dents longues pendues dans une mâchoire de loup, tu seras un homme mon pote ; sans échelle à gravir, drapeau à planter au sommet après avoir posé le pied sur le flanc de la victime étalée par terre, bombant le torse pour la photo souvenir, je t'ai laissé passer… »

     Michelle Bloch, on l'aura compris à la lecture de ce passage à la tonalité crypto mais infra- Parazienne, n'est pas une raconteuse d'histoire mais bien une écri-vaine…. Même si la quatrième de couverture  assure que l'ouvrage porte un regard «  terrible…et sans ménagement… » sur l'éducation sur « le pouvoir, sur tous les pouvoirs… » on peut estimer qu'il n'y a guère de dommages à ne l'avoir point lu !

     Michelle Bloch La ligne de charge  Ecritures 2003 20 euros.

 

Ch.C.



17/12/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour