lecornetabouquins

« jeune star de la littérature »

Amélie Nothomb qui, aussi productiviste qu'un salarié nippon, remplit, au rythme d'un livre par an depuis 1992, les caisses de la Maison Albin Michel, fascine les « hommes de lettres » périgourdins.  Le sémillant Périgourdin Hervé Brunaux qui en a fait l'héroïne de sa « Vierge noire de Brive »  ouvrage sur lequel il compte beaucoup pour enfin lancer sa carrière d'écrivain est l'un d'entre eux. Le Payzacois Pierre Thibaud en est un autre qui n'hésite pas à faire dans la flatterie à propos de l'auteur(e) Belge de langue française.  Relatant,  pour le compte du quotidien Sud-Ouest, la rencontre éphémère de la « Petite reine » (sic) de la foire du livre de la sous-préfecture Corrézienne avec des élèves du lycée Darnet de Saint-Yrieix la Perche, il qualifie celle-ci de « jeune star de la littérature »

Amélie, née en 1967, a pourtant, de toute évidence, de la bouteille et la jeune star, guettée par un retour d'âge impatient de s'exprimer,  tente vainement de dissimuler ce naufrage à venir  sous d'épaisses couches de fards qui appliquées généreusement sur son visage lui donnent une vague allure de geisha !

Pierre Thibaud aurait-il besoin de changer de lunettes ?



21/12/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour