lecornetabouquins

Cratères en feu

Cratères en feu

 

Décédé en 1998 à l'âge de 84 ans Haroun Tazieff a arpenté durant la majeure partie de son existence les chaines montagneuses de la planète et sillonné ses océans pour ausculter au plus près les colères de la croûte terrestre. Cinéaste et écrivain insatiable ce volcanologue célèbre a laissé plus d'une quinzaine d'ouvrages et de multiples courts-métrages qui ont enthousiasmé le public. L'homme fut aussi un spéléologue réputé qui s'illustra lors de l'exploration du gouffre de La Pierre Saint-Martin. De cette aventure vécue dans les profondeurs de l'abîme pyrénéen il ramena un livre poignant et envoûtant (1) qui le hissa d'emblée au rang des écrivains majeurs de cette discipline aux côtés de Casteret et de Chevalier, l'inoubliable et lumineux auteur d' « Escalades souterraines » (2)

Un des premiers textes d'Haroun Tazieff fut publié, dès 1951, chez Arthaud. Il porte le titre de « Cratères en feu ». Le bouquin, le 2ème à figurer dans la  fameuse collection exploration  a fait l'objet de plusieurs tirages successifs. À l'enseigne de « L'Amateur de livres » notre  défunte librairie a vendu à 2 reprises cette version originale de 253 pages. Nous venons tout juste d'acquérir sa mouture 1970 appelée à venir grossir notre futur catalogue de vente en ligne. Les hors-texte photographiques y sont toujours imprimés en héliogravure… à cette époque là on ne lésinait pas encore sur la qualité ! Depuis, bien sûr, tout a changé !

« Surprise : alors que, deux jours plus tôt, la lave rouge bouillonnait presque au ras de la lèvre gigantesque, aujourd'hui,  l'entonnoir m'apparaissait vide. Tout ce magma incandescent avait disparu, repris dans les profondeurs par le reflux d'une respiration mystérieuse. Quinze mètres sous mes pieds, rougeoyait, dans une sorte de vivante fureur, le large gosier de la cheminée d'alimentation. Un long instant mes yeux ne purent se détacher de ce centre ardent, de cette étrange palpitation du gouffre. »  H.Tazieff

 

Ch.C, le 01/01/2008

 

 

(1)   Le Gouffre de la Pierre Saint Martin Arthaud 1953

(2)   Casteret voir notre article Casteret à Bara-Bahau Pierre Chevalier, Escalades Souterraines - Douze ans dans le plus grand gouffre du monde,  Jean Susse 1948. En 1968 Corentin Queffelec donnera quant à lui un véritable chef-d'œuvre  avec  « Jusqu'au fond du gouffre » paru chez Stock.

 

 

 



29/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour